stationnement

Témoignage du SMMAG à Grenoble : « accompagner le développement de la pratique du vélo »

Le Syndicat Mixte des Mobilités de l’Aire Grenobloise (SMMAG) est compétent pour déployer des services vélos pour la Métropole grenobloise, la Communauté de communes du Grésivaudan et, depuis début 2024, la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais. Dans ce cadre, une nouvelle consigne sécurisée de 80 places a été déployée sur un pôle multimodal à Seyssins, aux portes de Grenoble. Retour d’expérience avec Laura Dumont Mollard, cheffe de projets Services Vélos au SMMAG.

Publié le 18 janvier 2024
stationnement_SMMAG.png

Pourquoi avoir développé ce projet de stationnement ?

consigne.jpg

Le SMMAG gère 110 sites de consignes sécurisées de différentes tailles : des “Minibox” de 5 places, des blocs de 10 casiers individuels appelés “MVélobox” et des consignes collectives (parcs à vélos).

Sur le parking-relais multimodal covoiturage / bus / tramway / vélo de la commune de Seyssins, à l’entrée du Vercors, 3 Minibox et 2 MVélobox étaient déjà installées, soit 35 places de stationnement. Nous avons constaté que celles-ci avaient un taux de remplissage important et avons donc souhaité les remplacer par une consigne collective de 80 places. Nous avons opté pour une consigne avec des racks à étage avec 40 places en rez-de-chaussée et autant en étage, dont six avec chargeur permettant de recharger les vélos à assistance électrique. Cet équipement est sécurisé grâce à un système de vidéosurveillance et par un accès par badge, pour les abonnés disposant d’une carte de transport en commun. Une pompe à vélo a également été installée à l’intérieur de la consigne et nous prévoyons à terme de mettre à disposition un espace de réparation.

L’installation de cette consigne nous a également permis de récupérer le mobilier existant pour le redispatcher sur d’autres sites, où nous avions identifié des nouveaux besoins en places de stationnement sécurisées pour les vélos.

Pourquoi avez-vous fait appel au programme Alvéole Plus ?

Le SMMAG avait sollicité le programme Alvéole par le passé sur d’autres projets de stationnements et tout s’était bien déroulé. Par ailleurs, bénéficier des financements du programme avait permis d’augmenter l’acceptabilité du projet de stationnement auprès des élus. En effet, installer de grandes consignes mobilise des budgets importants, qui ne se rentabilisent pas sur le temps d’un mandat. Cela représente une aide conséquente, d’autant que nous sommes situés dans une zone à faibles émissions (ZFE), ce qui nous permet de bénéficier d’un financement à hauteur de 50 %. Même si les élus sont convaincus de l’intérêt de ce type de projet, ce soutien permet de muscler les enveloppes allouées aux stationnement vélo et de déployer davantage de places.

Le vélo est-il un enjeu important sur le territoire ?

Le SMMAG est en charge de toutes les mobilités, qu’il s’agisse d’autopartage, de covoiturage, du projet de transport par câble, etc., ou de vélo. Il y a quelques années, deux équivalents temps pleins étaient mobilisés sur le vélo. Nous sommes aujourd’hui cinq. On voit donc qu’il y a une vraie dynamique territoriale autour du vélo.

Afin de favoriser la pratique, nous proposons des animations sur l’ensemble du territoire, comme des cours de remise en selle ou encore des tests gratuits d’un mois de vélos à assistance électrique.

Dans le centre urbain, la part modale du vélo sur les déplacements quotidiens est de 12 %. À Grenoble, le service Mvélo+, qui propose à la location plus de 10 000 vélos musculaires, connaît un grand succès, en partie grâce à la topographie plate de l’aire urbaine. En revanche, dès qu’on s'éloigne du centre urbain, les routes deviennent plus escarpées. Cela conduit à une augmentation de la popularité des vélos à assistance électrique, qui séduisent de nouveaux usagers.

Or, un des freins à l’usage du vélo est le manque de stationnement sécurisé. Et cela est d’autant plus vrai avec les vélos à assistance électrique. Seyssins se trouve à l'interface entre les zones plates et les premières élévations du territoire, marquant ainsi le début des reliefs. Cette situation géographique souligne l'importance de développer des solutions de stationnement sécurisé, adaptées aux nouveaux profils d'usagers qui se tournent vers le vélo pour leurs trajets quotidiens.

Actuellement, le taux d’occupation des consignes sur le territoire est de plus de 80 % sur celles de petite capacité et d’environ 50 % sur le stationnement de 500 places à la gare de Grenoble. Quand nous déployons des stationnements, nous voyons large pour anticiper la hausse constante de la pratique.

Quels conseils donneriez-vous aux structures souhaitant développer des stationnements vélos et rejoindre le programme ?

Plusieurs enjeux sont à prendre en compte :

  • la praticité de l’aménagement : une prise en main aisée par les usagers, avec des espaces bien pensés pour circuler entre les vélos, va favoriser son adoption ;
  • le dimensionnement : il est important d’évaluer les besoins au jour J mais aussi de se fixer des objectifs pour anticiper l’avenir en s’appuyant sur la connaissance qu’on a du territoire tout en s’inspirant de ce qui se fait ailleurs pour éviter que les consignes ne soient saturées rapidement ;
  • le contrôle d’accès : aujourd’hui, sur le territoire se côtoient des consignes avec accès par badge et par clé, un parking en ouvrage avec un autre système d’accès et un stationnement à la gare avec un différent mode d'abonnement. L’enjeu à terme est de simplifier le parcours utilisateurs à la fois pour les locaux et les visiteurs, qui viennent ponctuellement sur le territoire.

Vous avez un projet de déploiement de places de stationnements sécurisés pour les vélos ? Le programme Alvéole Plus propose un accompagnement technique et des financements pouvant représenter jusqu’à 40 % (et jusqu’à 50 % en ZFE) de l'investissement hors taxe. Pour en savoir plus, découvrez les modalités du programme.

Partager l’article :

D’autres articles ?

Appel d’offre contrôle des stationnements vélo alvéole plus
stationnement
Appel d’offre contrôle des stationnements vélo

Les programmes Objectif Employeur Pro-Vélo & Alvéole Plus lancent un appel d'offre pour contrôler la réalité, la quantité et la qualité des places de stationnement vélo installés et cofinancés dans le cadre de ces programmes.

Lire la suite
JO de Paris 2024 : 10 000 stationnements vélos déployés près des sites olympiques alvéole plus
stationnement
JO de Paris 2024 : 10 000 stationnements vélos déployés près des sites olympiques

Pour faciliter les déplacements à vélo pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024, 10 000 places de stationnement temporaires sont en cours d’installation près des sites olympiques. Cette initiative s'inscrit dans une politique plus globale visant à développer l'offre de stationnement sécurisé à Paris et en Île-de-France.

Lire la suite
Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements » alvéole plus
stationnement
Espaces et sites publics
Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements »

Dans les Landes, la Communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud (MACS) a développé un nouveau stationnement pour les vélos à Soustons, avec l’appui d’Alvéole Plus. Situé sur un parking stratégiquement proche de zones de loisirs et d’un arrêt de bus connectant les lignes locales et régionales, ce site a rapidement connu une hausse du nombre de vélos stationnés depuis sa mise en service. Retour d’expérience avec Laurent Sancho, technicien Aménagements et équipements de mobilité de la communauté de communes MACS.

Lire la suite