stationnement

Copropriétés et bailleurs sociaux : une aide de la Ville de Paris pour l’installation d’abris pour les vélos

Afin d’inciter les habitats collectifs parisiens (copropriétés, bailleurs sociaux) à créer des abris vélos sécurisés sur leurs parcelles ou dans leurs locaux, la Ville de Paris propose une aide financière correspondant à 50% du coût HT des travaux, avec un plafond de 2 000 €. Comment en bénéficier ? Les clés pour comprendre avec Nathalie Daclon de la Mission Vélo de la Ville de Paris et Cécile Honoré de l’Agence de la Mobilité de la Ville de Paris.

Publié le 16 novembre 2023
Photo transmise par un syndicat de copropriété à l'appui de la demande d'aide de la Mairie de Paris - crédit DR stationnement_ville_paris copie.jpg

Photo transmise par un syndicat de copropriété à l'appui de la demande d'aide de la Mairie de Paris - crédit DR.

Pourquoi avoir mis en place une aide pour développer le stationnement pour les vélos dans les copropriétés ?

Le stationnement pour les vélos est un enjeu important dans un milieu très dense comme la ville de Paris. L’espace public ne peut pas absorber tous les besoins en stationnement vélo. Alors que la pratique du vélo se développe, il est important de développer le stationnement partout où il est nécessaire : sur les lieux de résidence, les lieux de travail, les lieux d’études, etc. Alors qu’il y a peu de foncier disponible, nous essayons ainsi d’inciter à développer les stationnements dans les murs existants, et notamment dans les copropriétés, qui sont elles aussi soumises au développement de l’usage du vélo. C’est dans ce contexte qu’a été créée cette aide financière pour l’installation d’abris vélos sécurisés dès 2015. Avec le développement important de la pratique du vélo, les problématiques sont de plus en plus prégnantes pour les copropriétés, qui voient les vélos envahir leurs cours, abîmer la peinture des parties communes. Il est essentiel d’organiser le stationnement.

Quelles sont les modalités pour bénéficier de cette aide ?

Cette aide financière est destinée aux habitats collectifs parisiens, c’est-à-dire les copropriétés privées et les bailleurs sociaux. Celle-ci permet de prendre en charge 50% du coût HT des travaux, avec un plafond de 2000 euros. La demande d’aide doit être réalisée par l’entité chargée de la gestion de l’immeuble : bailleur, syndic professionnel, syndicat des copropriétaires ou syndic bénévole. Elle se fait via le service numérique de la Ville de Paris avec un compte Mon Paris. Par ailleurs, il n’est possible de bénéficier de cette aide qu’une seule fois.

Le stationnement créé doit être un abri sécurisé. Cela signifie qu’il doit permettre d’abriter les vélos et d’en protéger l’accès : l’accès doit être limité par l’usage d’un code, d’un badge ou d’une clé. Et, si l’abri est réalisé dans un lieu ouvert, comme une cour intérieure par exemple, une protection aux intempéries doit être prévue. Il doit bien s’agir d’une création de local, d’une transformation d’usage et de fonction et non d’une rénovation d’un espace existant.

Quels sont les retours des copropriétés ayant pris contact avec vos services pour bénéficier de cette aide ?

Dans les copropriétés, on constate que les personnes à l’initiative de projets de création d’abris sont souvent très impliquées en faveur du vélo mais peuvent avoir du mal à convaincre les autres copropriétaires de mettre en place des abris vélos. Cette subvention de la Ville de Paris est un élément fort de conviction car elle permet de réduire de façon importante les coûts d’installation.

D’autres aides existent-elles pour développer les solutions de stationnement à Paris ?

Une aide de la Mairie de Paris est disponible pour les particuliers pour la souscription d’un abonnement annuel pour stationner un vélo de façon sécurisée dans les parkings. Le montant de l’aide est fixé à 50 % du prix de l’abonnement annuel HT plafonné à 100 €.

La Ville de Paris propose aussi une aide aux professionnels afin de les inciter à créer des abris vélos sécurisés dans leurs locaux. Celle-ci correspond à 50% du coût HT des travaux, avec un plafond de 2 000 €. Elle est destinée aux personnes morales (entreprises de moins de 50 salariés, y compris entrepreneurs individuels, artisans, commerçants, professions libérales) domiciliées à Paris et aux associations caritatives reconnues d’utilité publique ayant un local parisien, dont l’objet est de fournir de l’aide aux personnes en difficulté.

Par ailleurs, la Région Île-de-France accorde des subventions aux TPE-PME franciliennes de moins de 20 salariés (notamment artisans et commerçants) pour des dépenses liées à la construction d’abris-vélos couverts dans le cadre du Chèque efficacité énergétique.

Comment l’aide de la Mairie de Paris pour l’installation d’abris sécurisés pour les vélos est-elle complémentaire de celle déployée par le programme Alvéole Plus ?

L’aide de la Mairie de Paris est une aide purement financière. Or, dans de nombreuses copropriétés, la réaction peut être de dire que “ce n’est pas possible” d’installer du stationnement car l’espace est réduit ou contraint. Pourtant, on peut valoriser ou reconvertir des espaces résiduels. Il est également possible d’optimiser l’utilisation de l’espace grâce à des systèmes d’attache permettant d’accroître le nombre de vélos pouvant être stationnés dans un espace contraint. Par ailleurs, les personnes en charge du projet n’ont pas de connaissance sur le sujet et peuvent avoir du mal à donner vie à leur projet. Il y a ainsi un énorme besoin de conseil et d’accompagnement technique, auquel répond le programme Alvéole Plus.

Par ailleurs, les aides financières des deux dispositifs peuvent être complémentaires : par exemple, Alvéole Plus finance également des arceaux et des équipements, comme des stations de gonflage, des bornes de recharge VAE ou des casiers de rangement, qui ne sont pas pris en charge par l’aide de la Mairie de Paris.

Pour prétendre à ces deux aides complémentaires, il est impératif d'initier les démarches pour obtenir les co-financements Alvéole Plus avant de réaliser la demande d’aide auprès de la Mairie de Paris (pour en savoir plus sur les règles qui régissent le cumul de ces aides, vous pouvez consulter la FAQ présente sur la page dédiée aux copropriétés privées du programme Alvéole Plus).

Comment bénéficier de l’aide à l’installation d’abris vélos sécurisés de la Mairie de Paris ?

Rendez-vous sur la page “Les aides financières pour inciter à des mobilités propres” puis cliquez sur le bouton “Demander une aide financière à l’écomobilité”. Vous serez dirigé vers le portail Mon Paris qui vous permettra de réaliser votre demande d’aide financière directement en ligne.

Partager l’article :

D’autres articles ?

Appel d’offre contrôle des stationnements vélo alvéole plus
stationnement
Appel d’offre contrôle des stationnements vélo

Les programmes Objectif Employeur Pro-Vélo & Alvéole Plus lancent un appel d'offre pour contrôler la réalité, la quantité et la qualité des places de stationnement vélo installés et cofinancés dans le cadre de ces programmes.

Lire la suite
JO de Paris 2024 : 10 000 stationnements vélos déployés près des sites olympiques alvéole plus
stationnement
JO de Paris 2024 : 10 000 stationnements vélos déployés près des sites olympiques

Pour faciliter les déplacements à vélo pendant les Jeux Olympiques de Paris 2024, 10 000 places de stationnement temporaires sont en cours d’installation près des sites olympiques. Cette initiative s'inscrit dans une politique plus globale visant à développer l'offre de stationnement sécurisé à Paris et en Île-de-France.

Lire la suite
Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements » alvéole plus
stationnement
Espaces et sites publics
Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements »

Dans les Landes, la Communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud (MACS) a développé un nouveau stationnement pour les vélos à Soustons, avec l’appui d’Alvéole Plus. Situé sur un parking stratégiquement proche de zones de loisirs et d’un arrêt de bus connectant les lignes locales et régionales, ce site a rapidement connu une hausse du nombre de vélos stationnés depuis sa mise en service. Retour d’expérience avec Laurent Sancho, technicien Aménagements et équipements de mobilité de la communauté de communes MACS.

Lire la suite