programme

Développer les mobilités à vélo dans l’habitat social

Les bailleurs sociaux sont des acteurs-clés pour favoriser la pratique du vélo auprès de leurs résidents. Dans un contexte favorable à la promotion des mobilités douces et face aux nouveaux enjeux sociétaux, s’emparer de ces questions est essentiel.

Publié le 10 mars 2023
HLM_couleur_OK.png

Le vélo, une pratique peu développée dans l’habitat social

Alors que l’usage du vélo connaît un développement important ces dernières années, la pratique cycliste reste faible auprès des populations aux revenus et au niveau social les plus faibles, particulièrement représentées dans le parc HLM :

  • seuls 3,8 % des employés et 5 % des ouvriers utilisent le vélo pour aller au travail lorsque le parcours fait moins de 5 km, contre 8,3 % des cadres ;
  • les plus diplômés (supérieur à Bac+2) utilisent presque quatre fois plus le vélo que les moins diplômés (Bac ou inférieur) ;
  • dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV), la part modale du vélo s’élève à 1,9 % contre 2,8 % pour la France entière.

(Chiffres : enquête mobilité Insee 2019, étude “Marcher et pédaler” ministère de la Transition écologique -2021)

Pour les résidents du parc social, des mobilités contraintes

Les déplacements des habitants du parc social sont plus contraints que ceux du reste de la population française, à l’image des chiffres observés dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (étude Cerema) :

  • les résidents sont moins motorisés et utilisent plus largement les transports en commun ;
  • la pratique de la marche y est près de deux fois supérieure à la moyenne nationale ;
  • le télétravail y est moins développé.

La mobilité de ces populations est entravée, avec des déplacements moins fréquents et des distances parcourues plus réduites.

Face à cette situation, le vélo offre une alternative de transport économique à l’utilisation d’une voiture. Il permet aux habitants de :

  • réduire leur facture énergétique,
  • accéder aux réseaux de transports en commun depuis des quartiers potentiellement isolés,
  • faciliter l’accès à un emploi pour des publics précaires.

Les mobilités actives au cœur de la mission sociale des bailleurs

Le rôle des bailleurs sociaux évolue pour intégrer de nouveaux enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux et prendre en compte le parcours de vie des résidents dans sa globalité. Dans cette démarche, la question des mobilités est une priorité.

Pour les gestionnaires du parc social, développer la pratique du vélo s’inscrit également dans une démarche proactive afin d’anticiper les politiques de demain : dans le cadre du Plan Climat, les territoires rédigent des plans vélos et incitent les bailleurs sociaux à développer de nouvelles mobilités.

Le stationnement vélo et l’apprentissage incontournables pour favoriser l’usage du vélo

Face à ce constat, comment développer effectivement la pratique des résidents de l’habitat social ? D’après une étude du bureau de recherche 6T, la peur du vol et le manque d’infrastructures sont les deux raisons principales qui freinent les personnes ne possédant pas de vélo.

Pour que les habitants du parc HLM, des logements étudiants et des foyers de jeunes travailleurs puissent utiliser un vélo, et gagner ainsi une autonomie peu coûteuse, la mise à disposition d’un local vélo sécurisé est essentielle.

De même, afin de lever les appréhensions auprès de personnes n’ayant pas appris ou peu habituées au vélo et convaincre de ses bienfaits, l’apprentissage et la sensibilisation sont des leviers essentiels pour en faire un mode de déplacement du quotidien.

Alvéole Plus : un soutien financier pour déployer des stationnements et des sessions d'apprentissage du vélo

Le programme Alvéole Plus accompagne les gestionnaires de l’habitat social dans la création de stationnements pour les vélos via :

  • un accompagnement à la maîtrise d’ouvrage (pris en charge à 100%),
  • un cofinancement de stationnements sécurisés pour les vélos (prise en charge à 40 %, et 50 % en cas de ZFE-m),
  • des formations à la mobilité à vélo pour les résidents (pris en charge à 100 %) : contrôles techniques, atelier pour apprendre la réparation basique d’un vélo, conseils et rappel des règles du code de la route, etc. Le programme s’adresse aux gestionnaires de logements sociaux, de résidences étudiantes et de foyers de jeunes travailleurs.

Pour en savoir plus, consultez la page dédiée à l’habitat social.

Partager l’article :

D’autres articles ?

Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements » alvéole plus
stationnement
Espaces et sites publics
Communauté de communes MACS : « Le vélo complète efficacement le réseau de bus, facilitant les déplacements »

Dans les Landes, la Communauté de communes Maremne Adour Côte-Sud (MACS) a développé un nouveau stationnement pour les vélos à Soustons, avec l’appui d’Alvéole Plus. Situé sur un parking stratégiquement proche de zones de loisirs et d’un arrêt de bus connectant les lignes locales et régionales, ce site a rapidement connu une hausse du nombre de vélos stationnés depuis sa mise en service. Retour d’expérience avec Laurent Sancho, technicien Aménagements et équipements de mobilité de la communauté de communes MACS.

Lire la suite
Le stationnement adapté : un enjeu majeur pour une mobilité à vélo plus inclusive alvéole plus
stationnement
Le stationnement adapté : un enjeu majeur pour une mobilité à vélo plus inclusive

Les vélos adaptés sont conçus pour répondre aux besoins des personnes ayant des limitations physiques ou des besoins spécifiques qui rendent difficile l'utilisation d'un vélo standard. Le développement de l’usage de vélos adaptés est cependant freiné par un défi majeur : le stationnement. Enjeux et perspectives avec les témoignages de Myriam Gallot, propriétaire d’un vélo adapté, Camille Pechoux, qui imagine des solutions pour rendre les mobilités actives plus inclusives, et Nils Hornet, conseiller Alvéole Plus.

Lire la suite
Témoignage d’AB-Habitat : « Améliorer la qualité de vie et influer sur les politiques locales de mobilité » alvéole plus
stationnement
Habitat social
Témoignage d’AB-Habitat : « Améliorer la qualité de vie et influer sur les politiques locales de mobilité »

AB Habitat gère 12 300 logements sociaux à Argenteuil et Bezons dans le Val-d’Oise. Engagée dans une démarche pour rénover et optimiser les locaux à vélos de son patrimoine immobilier, cette coopérative a pu bénéficier de l’accompagnement et des financements d’Alvéole Plus. Focus sur l’aménagement d’un local à vélos dans une résidence de 30 logements à Argenteuil avec Cassandre Sberna, chargée de mission RSE en alternance chez AB-Habitat.

Lire la suite